Yokainoshima, Charles Fréger

 

Une autre exposition qui m’a conquise lors des Rencontres d’Arles, Yokainoshima de Charles Fréger. J’avais découvert le travail de Charles Fréger avec la série Wilder Man, je n’ai pas eu la chance de voir l’exposition, c’est grâce au livre que j’ai pu voir la série de photographies. Cette nouvelle exposition est un petit plaisir pour les yeux, toutes ces couleurs si vives et ces magnifiques tenues japonaise ravira plus d’un.

En 2013, son tour d’Europe des mascarades hivernales (“Wilder Mann”) tout juste achevé, Charles Fréger entreprend une campagne photographique explorant les figures masquées rituelles du Japon. S’il connaissait déjà le pays, il ignorait tout de son monde rural. C’est là le sujet de “Yokainoshima” : par l’inventaire de ces figures masquées, peindre le visage des campagnes japonaises. “Yokai”, “oni”, “tengu” et “kappa”, que l’on pourrait définir comme spectres, monstres, ogres et farfadets, sont autant d’incarnations de ces figures rituelles imaginées par l’homme pour tenter d’apprivoiser les éléments et de donner sens aux événements naturels. Cette série photographique présente au regard et à la connaissance une variété de formes existantes sur le territoire japonais. Pourtant, Charles Fréger ne recherche pas plus le réalisme des situations qu’il ne vise à l’exhaustivité. “Yokainoshima” (l’île aux Yôkai) prend place sur la cartographie personnelle de Charles Fréger, celle qu’il continue de tracer série après série, faite de contrées habitées d’une humanité aussi terrienne que fantasque.” Raphaëlle Stopin

This slideshow requires JavaScript.

http://www.charlesfreger.com/fr/portfolio/yokainoshima-4/

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s